Les formations qui ont la cote 1
0 Comments

En ce début d’année, vous réfléchissez surement déjà à ce que vous allez faire à la prochaine rentrée scolaire. Que vous soyez un bachelier, ou déjà un étudiant avec un ou plusieurs diplômes en poche, vous avez la possibilité de vous lancer dans une nouvelle formation. Mais le choix est parfois très compliqué. Les diplômes sont de plus en plus nombreux, et de plus en plus spécialisés. Alors, comment choisir ? Préférez-vous une formation professionnelle à Toulouse ou un cursus plus généraliste dans une autre ville ?

La vague du numérique

Aujourd’hui le numérique est de plus en plus ancré dans la société. On le retrouve à tous les niveaux, et dans toutes les entreprises. Pas étonnant que le secteur recrute, et les formations fleurissent. Elles n’arrivent pourtant pas à accueillir le flot d’étudiants qui souhaitent se spécialiser dans école. Ceux-ci sont d’ailleurs très variés et très nombreux. Si l’on prend seulement la création de sites web, la liste des métiers est immense. Webdesigner, graphiste, référenceur, développeur, chef de projet, ce simple domaine accueille des compétences et des personnalités très différentes.

Les écoles d’ingénieurs

Les universités de technologie rencontrent en effet un succès grandissant parmi les étudiants. Ces cursus sont accessibles directement après le baccalauréat et se déroulent sur 5 années. Les diplômes à la clé sont des licences et des masters, mais aussi des diplômes d’ingénieurs. Un autre avantage de ce genre d’école et qu’elles sont profondément inscrites dans le paysage professionnel local. Ainsi, les élèves entreront facilement en contact avec des acteurs industriels proches de leur formation. Cela permet un apprentissage du métier extrêmement qualitatif.

Les formations professionnelles

Entendez par là les études courtes (2 ans, voire 3 ans). Elles sont de plus en plus privilégiées par les élèves qui souhaitent entrer dans la vie active rapidement. Elles permettent souvent un enseignement concret, avec de nombreux projets, et la possibilité d’effectuer son année universitaire en alternance (à la fois à l’école et dans une entreprise). Ces cursus offrent un taux d’emploi de plus en plus élevé, d’où l’engouement dont elles sont victimes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *