vin blanc
0 Comments

Quand on parle de vin, on ne pense pas tout de suite aux choses positives qu’il peut nous apporter. Pourtant nous savons tous, que le vin rouge est bon pour la santé (bien sûr avec modération et en se limitant à un verre par jour). Mais le vin blanc possède tout autant que bienfaits que le vin rouge. Donc si vous trouvez le vin blanc meilleur que le vin rouge, cet article est fait pour vous, car cela vous permet d’avoir une excuse lorsque vous vous désaltérer de cet alcool.

Qu’est-ce que le vin blanc a de bon pour ma santé ?

Tout d’abord, il est important de souligner que le vin est véritablement un aliment à part entière. En effet, même certains nutritionnistes préconisent un verre de vin lors d’un régime, qu’un fruit. Et pour cause, le vin contient de l’eau et de l’alcool, parfois des glucides, des vitamines, principalement la vitamine B, des acides minéraux… En bref, un verre de vin apporte près de 70 calories soit autant que certains fruits.

  • Le vin blanc est également un excellent antioxydant. L’oxydation grâce au vin blanc est donc excellente. Boire du vin blanc vous fera paraître plus jeune.
  • Toujours grâce à ses antioxydants de qualité, le vin blanc permet une bonne prévention contre les cancers du sein et des poumons. La consommation modéré de vin blanc permet donc une meilleure protection des cellules contre le cancer du sein et du poumon.
  • La plupart des vins blancs ralentisse le vieillissement du cœur d’après l’université du Connecticut.
  • Le vin blanc fait maigrir ! Comme stipulé plus haut, le vin blanc apporte près de 70 calories et permet donc de mieux perdre du poids.

La consommation modéré de vin blanc a donc plusieurs actions positives pour votre santé. Il est toutefois conseillé de boire lors des repas tout en ne dépassant pas les deux verres par jour. Au delà de 2 verres, vous pouvez commencer à sentir les effets de l’alcool selon les personnes.

Le vin : bon à boire, mais aussi pour investir

Après la hausse exceptionnelle de la valeur des exportations de vin en France en 2011, les prix des grands crus ainsi que des vins de garde ne cessent de s’élever. En effet, le marché reste dynamique et constitue un domaine très intéressant pour investir. Le vin que l’on surnomme de nos jours l’or rouge représente un investissement original, mais aussi très rentable, à condition de suivre quelques règles.

Le vin : un actif ne manquant pas d’atouts

Le vin constitue un actif assez fiable. Sa rareté se développe au fil des années, ce qui fait automatiquement accroître les prix. L’engouement que suscite cette boisson noble est renforcé par divers facteurs comme l’apparition de nouvelles manières de produire ou l’emballement pour le bio.
Le vin, boisson en quantité limitée dans le monde, possède une longue garde, de20 à 50 ans. Avec le temps, son goût et sa valeur se bonifient. Quand une surconsommation survient, les stocks vont mécaniquement diminuer et il y aura une appréciation du prix. Sur les 15 dernières années, les prix des vins de luxe ont évolué de 4 à 8 % chaque année. Cette progression est quasi semblable avec celle d’autres actifs comme l’or.
Par ailleurs, les grands crus ont toujours fait l’objet d’une demande mondiale. Cette dernière ne cesse de croître ces dernières années, tout comme le nombre de millionnaire et de milliardaires dans le monde.
Pour que cela devienne fructueux, l’investissement dans les grands crus et dans les vins de garde doit tout d’abord être conçu tel un projet mené par la passion et le plaisir. Le but est de composer une collection pouvant s’apprécier sur les plans financiers et gustatifs. Collectionnez soigneusement des vins que les consommateurs pourront boire et que les distributeurs pourront aisément revendre. Accordez une attention particulière à leur conservation.

Quelques conseils pour s’investir dans le vin

Découvrez à travers ces quelques lignes comment investir dans le vin et que faire pour rester compétitif.

  • Être attentif au marché : l’investissement dans l’or rouge n’est par très recommandé aux non-connaisseurs. Néanmoins, les novices dans ce domaine peuvent tout à fait accroître leur connaissance en intégrant des écoles ou des associations centrées sur le vin et son monde. Il est également conseillé de demander conseil auprès des spécialistes.
  • Sélectionner les bons millésimes : il convient de choisir les millésimes taillés exprès pour la garde, car le placement dans ces boissons ne constitue pas un investissement à court terme. En effet, pour avoir une excellente valorisation de sa cave, il est essentiel de laisser du temps aux vins pour se bonifier.
  • Intégrer des vins bio dans sa collection : le mouvement bio s’est incrusté dans de nombreux domaines, dont celui du vin. Ainsi pour faire face à la concurrence, vous pouvez miser sur les vins bio, voire naturels. Ces derniers attirent en effet les amateurs du bio. Cependant, vous devez accorder une attention particulière aux vins nature. L’inexistence de soufre dans ce type de vin rend compliquée sa conservation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *