Le jardin à l’anglaise

Beaucoup de personnes rêvent d’un bel espace extérieur où se détendre et s’éloigner du bruit de la vie quotidienne. Les jardins ont toujours fasciné et ils se sont présentés sous de nombreuses formes au fil des âges. L’un des plus connus est le jardin à l’anglaise.  Si cet aménagement vous plait, vous pouvez faire appel à un paysagiste de Molsheim pour le réaliser chez vous.

La naissance des jardins à l’anglaise

Comme de nombreux pays, l’Angleterre a été jusqu’au XVIII siècle, fortement influencée par le rayonnement français.  À cette époque l’objectif était pour l’homme de montrer sa supériorité par rapport à la nature. Le jardin devait donc être le reflet du contrôle de la main humaine sur la nature. Tout était donc parfaitement géométrique, structuré.

Mais l’esthétisme change et dans une Angleterre qui s’industrialise de plus en plus au XVIIIe, le jardin dit « à l’anglaise » voit le jour. Il marque le retour d’un jardin plus naturel à l’aspect plus sauvage. Ils doivent représenter des paysages naturels avec des chemins sinueux, des reliefs, des arbres comme des plantes, des points d’eau, etc. Ce sont souvent les peintres qui mettent en place ces aménagements. Ils leur permettent de s’échapper pour peindre et penser.

Qu’est-ce qui caractérise un jardin à l’anglaise ?

Comme cela a déjà été évoqué, un jardin à l’anglaise essaie de reproduire la nature en la sublimant dans ses équilibres. Chaque élément est mûrement réfléchi, rien n’est placé au hasard. L’ensemble doit former une composition équilibrée, tant aux niveaux, des formes que des volumes et des couleurs.

Il faut un maximum d’éléments qui doivent rendre plus naturel le jardin. Des rochers, des points d’eau, des reliefs, ce sont quelques-uns des éléments qui favorisent de sentiment de naturel. Concernant les végétaux, ceux-ci se choisissent en fonction du climat. On peut mettre des fleurs, des arbustes, mais aussi des arbres.

Enfin, la dernière caractéristique est le non-balisage du jardin. On doit pouvoir s’y promener comme l’on veut, pouvoir déambuler dans ces espaces.

← Annuaire inversé: un moyen pour connaître son interlocuteur
Tout savoir sur le nautisme →

Author:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *