Édition d’un jeu de société : le parcours du combattant

Le jeu de société est en plein essor et le marché ne cesse de croitre. Devant cette demande et devant des clients toujours plus exigeants et chercheurs d’originalité, de nombreux auteurs tentent l’aventure pour réussir à vendre leur création. La meilleure manière pour eux reste de se tourner vers une maison d’édition. Passage en revue de la procédure classique pour faire d’une idée, une boite vendue dans des magasins spécialisés.

Qui sont les maisons d’édition ?

Les maisons d’édition sont les piliers du marché du jeu de société. Leur mission est de financer un jeu et de le promouvoir. Elle récupéra ensuite une partie des bénéfices tirés de la vente. Son rôle n’est pas de distribuer le jeu, c’est là la mission des distributeurs. Ils pourront ensuite la vendre à des bars pour sortir à Montpellier.

En théorie, l’éditeur reçoit des idées de concept, des règles de jeux et décide de ceux susceptibles de créer un bon jeu. C’est l’éditeur qui se charge de tous les détails de production, de la mise en conformité avec un marché pour que les ventes soient meilleures. Cette tâche est cependant de plus en plus acquittée par les auteurs qui savent que ce sont les petits détails qui les créditeront de bons points auprès des maisons d’édition.

Comment faire éditer un jeu ?

La procédure pour éditer un jeu est simple, mais se révèle en réalité extrêmement complexe tant passer les différentes étapes est crucial et peut se révéler fatal pour un jeu. La première étape consiste en l’imagination du jeu et de ses règles. Celles-ci sont alors envoyées aux éditeurs qui vont valider ou pas le concept. Vient alors une autre étape où l’auteur doit proposer un premier prototype tout en peaufinant les règles selon les désirs de l’éditeur. Cette nouvelle version est alors testée en condition réelle et est approuvée ou non par un comité. À partir de cette étape, le jeu est sur de bons rials pour être publiés, mais reste encore les questions financières de promotions et de productions qui peuvent elles aussi sonner le glas d’un projet.

← Comment garder un pneu en bon état ?
Tout connaître de la location d'un gîte →

Author:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *